suivez l’aventure

Visiter Edimbourg en un week-end

ARTICLE

Sommaire

  • Itinéraire : 9 jours de road trip dans les Highlands
  • Découverte de la belle Edimbourg et du Fringe Festival
  • L’île de Mull, souvent dans l’ombre de Skye, recèle pourtant de paysages de cartes postales, dont sa superbe plage de sable blanc
  • Cap sur Glencoe et ses paysages photogéniques à outrance
  • Skye et ses paysages tout droit sorti d’un univers d’heroïc-fantasy
  • Direction Cairngorms pour s’émerveiller devant les landes de bruyères, les forêts de conifères et les lochs par dizaines !
  • En route sur la route du malt, dans le Speyside, pour les amateurs de whisky !

Je reviens d’un roadtrip de 9 jours dans une région à l’aura envoûtante et mystérieuse… j’ai nommé l’Écosse ! Mon choix s’est très vite porté pour ces terres sauvages et verdoyantes, ses douces effluves de whisky, son histoire et bien entendu, ses folklores passionnants. Allez, on embarque : de la capitale aux îles Skye, je te parlerai de mes découvertes et bonnes adresses au pays du tartan !

visite

Édimbourg, mon amour

edimbourg-ecosse-rockbeergasoline

Le trajet vers Édimbourg fut bref. Je n’ai pas eu le temps de poursuivre ma nuit durant le vol (2h, au départ de Paris) et nous voilà déjà à fouler les terres écossaises. Initialement, nous avons réservé une Mini pour rester dans l’esprit British. Il faudra compter 300€ environ pour la location à la semaine, assurance comprise*.

Malheureusement, il n’y avait plus de Cooper disponible, nous informe l’interlocutrice de Dollar Thrifty « Mais une voiture équivalente vous attend au parking ! ».

Calomnies. L’équivalence avait tout l’air d’un Hyundai Tucson… soit trois fois la taille d’une Mini. Mais bien trop heureux pour nous en soucier, nous nous sommes empressés de prendre le volant, rouler sur les trottoirs tels des sous-hommes et hurler à la mort à chaque rond point (conduite à gauche, oblige).

Suite à l’échec cuisant en Norvège (je te raconterai ça prochainement), nous avons préféré réserver un hôtel pour cette première nuit en terre inconnue. Le Bankton House Hotel est situé à Livingston, à trois stations en train du centre d’Édimbourg. C’est douillet, proche de la capitale et surtout, l’hôte est d’une gentillesse infinie.

Edimbourg

Nous posons nos valises fissa, direction Édimbourg. L’aller-retour en train coûte £6.50, et le ticket est valable toute la journée.

Old Town

Le quartier Old Town fut, sans surprise, un véritable coup de cœur. Flâner dans ces ruelles aux devantures riches et colorées, entre ces bâtisses en pierre, ces courettes et passages cachées… comment rester insensible à ce quartier historique aux allures de Chemin de Traverse ? La Potterhead que je suis aurait tant voulu prendre le thé à The Elephant House (le bar où J K Rowling a rédigé une partie de la saga !) mais la foule a eu raison de notre motivation.

Edimbourg, Old Town

Il règne une atmosphère toute particulière. L’architecture y est pour beaucoup : les bâtiments en grès ont une certaine majesté. On peut lire les différentes époques défiler en nous promenant dans chaque district.

Edimbourg, Old Town
Edimbourg

Un voile laiteux enveloppe brusquement la ville d’une aura fantastique puissante.

Edimbourg déclenche une fascination pour le voyageur et le photographe. Entre crachin et bruine obstinée, le ciel semble soudain plus lourd qu’ailleurs. Ces visions ne peuvent laisser indifférent.

visite

La château d'Edimbourg

Direction : le Château d’Édimbourg ! Situé sur la colline de Castle Hill, c’est une superbe forteresse datant du XVIème siècle, édifiée sur un rocher d’origine volcanique, autrefois utilisée dans un but militaire. Les lieux auraient été habités depuis plus de 3000 ans. Depuis les remparts, nous avons une vue imprenable sur la ville. 

visite

Fringe Festival

Nous passons le reste de l’après-midi à visiter Édimbourg, bondé en cette période de l’année. En effet, le Fringe Festival a lieu une fois par an, et apporte une vague de couleurs, d’excitation (et de touristes) à la ville. Il se déroule jusqu’à la fin août et englobe plusieurs festivals artistiques et culturels : théâtre, musique, danse, opéra ou arts visuels… il y en a pour tous les goûts !

Festival d'Edimbourg

Je traverse la ville, le monde, empreinte d’une émotion familière. Celle que j’embrasse chaque année lorsque je repars sur les routes : un émerveillement grisant pour le dépaysement. Plus de repère, tout à découvrir. À cet instant, je ne sais plus où poser mes yeux car tout est prétexte à s’attarder.

Des tons sépias, des pavés humides, des bâtiments charbonneux… et pourtant, il flotte dans la ville une euphorie presque palpable : l’odeur du houblon qui baigne déjà l’asphalte, les chants gaéliques mêlés à la cornemuse.

Les bars débordent de touristes, et même si l’humeur est à la fête, nous prenons la fuite vers notre hôtel. Nous trinquerons le soir-même au bar attenant. Côtoyés par ses habitués, nous trouvons enfin l’intimité désirée. Lumière tamisée et trophées de chasse sur les murs, me voilà sous le charme de l’esthétique écossais. Deux pintes pour £8. La vie n’est pas si chère, ici. Oui, je mesure le coût de la vie au prix d’une pinte parisienne. Et… non, je ne suis pas une économiste très fiable 🙂

Edimbourg

Bonnes adresses

Edimbourg

Vous me connaissez… Quand il s’agit de se remplir la panse, pas question d’atterrir dans un restaurant d’attrape-touristes !

Papii

Direction le quartier de Nes Town pour se faire un brunch qui requinque ! Un accueil chaleureux, des produits ultra frais et une note étonnamment légère pour deux goinfres tels que nous.

The Caffeine Drip

10 Melville Place, Édimbourg EH3 7PR, Écosse

C’est un café qui ne paye pas de mine, à la devanture criarde qui ne m’aurait pas intéressé de prime abord. L’attente est trèèès longue, mais les french toast et les smoothies, nom d’une pipe… valent VRAIMENT le coup.

Laisser un petit mot !

error: Content is protected !!