Fairy Tale Canyon et Clubbing kirghize

Fairy Tale Canyon

Kirghizistan

Skazka

Fairy Tale Canyon
Fairy Tale Canyon, panneau

Fairy Tale Canyon est un dédale de collines colorées à la beauté lunaire. Ses falaises sculptées par l’érosion rappellent inévitablement son grand frère américain, Monument Valley.

Fairy Tale Canyon, fleurs

ARTICLE

Sommaire

Kirghizistan

En route vers Skazka

Fairy Tale Canyon, issyk kul

Pas le temps de fusionner avec mon plaid, nous nous réveillons à l’heure des boulangers. J’ai comme une envie de faire foutre un pain à cette coloc qui a fait de La Vie en Rose une chiasse auditive en biélorusse (c’était surréaliste), alors que j’entamais mon sommeil paradoxal dans les bras de Jason Momoa ! D’ailleurs, j’ai un message à tous les Billy Bob Dylan de mes deux : fredonner, les yeux mis-clos en grattant lascivement une guitare sèche ne fait pas de vous un prince du folk.

Cette fois, nous trouvons un marshrutka sans problème. À bord, c’est les montagnes russes. Nous nous éloignons de la ville en slalomant entre les piétons et les bovins sur une route bosselée.

Très vite, les échoppes se raréfient, tels nos neurones qui trouvent la mort lorsque nos crânes emboutissent le toit du véhicule à chaque secousse. Une maman se fraie péniblement un chemin et m’implore de l’aider : elle me tend son bébé qui menace de voltiger. Je me retrouve donc avec le mouflet d’une inconnue sur les genoux tandis qu’elle jongle avec son second. Un cri strident retentit : c’est Marta qui pétrie d’amour les grosses joues du bambin comme deux boules anti-stress.

Fairy Tale Canyon, panneau
Fairy Tale Canyon, issyk kul
Fairy Tale Canyon, issyk kul

Kirghizistan

Fairy Tale Canyon

Aux portes de Skazka, un couple de français nous invite à monter dans leur 4×4, et puisque nous n’avions tiré aucune leçon de la veille, nous les suivons de bon cœur. Ils nous payent l’entrée du canyon.

Fairy Tale Canyon

Les paysages diffèrent tant que j’ai l’impression de changer de pays chaque jours. Skazka¹, aussi appelé Fairy Tale Canyon, est un dédale de collines colorées à la beauté lunaire. Ses falaises sculptées par l’érosion rappellent inévitablement son grand frère américain, Monument Valley.

Il faut prévoir une à deux heures de marche pour apprécier son atmosphère irréel, se perdre, chercher l’étoile du berger, faire un appel de fumée, puis, ô miracle, retrouver son chemin.

Fairy Tale Canyon
Fairy Tale Canyon
Fairy Tale Canyon, fleurs

Kirghizistan

Faire la fête à Karakol

Nous quittons Skazka le pouce en l’air et trouvions un covoiturage en moins de temps qu’il n’en faut.

club karakol

Ce soir-là, nous faisons connaissance avec Matthieu que l’on invite à dîner avec nous au Kochevnik Café, notre QG. Nous goûtons au cognac Kirghize, après avoir descendu moult cocktails et bières que nous ne connaissons que trop bien. Alors que nous nous apprêtions à nous coucher, nous passons devant une discothèque dont l’ambiance bat son plein…

Rue déserte, dernière cigarette, plus rien ne bouge. Juste un bar qui éclaire le trottoir d'un néon rouge.

Kochevnik Cafe

84 Jusaev St | Karasaev St.Karakol 722200

Ma note :
4.1/5

C’est chouette, on mange bien, on boit bien, et parfois, on vous invite même à participer à un anniversaire dans la salle attenante.

C'est trop tentant, je veux voir !

Je balaye la salle, émerveillée : David Ghetto est aux platines ; ici, nous sommes de retour en 2006, Akon et Sean Paul sont encore les rois de la mala, ils déchaînent mêmes les mamans qui bercent leur petiot trop près des enceintes. « Juste cinq minutes » mentis-je éhontément à mes amis avant de les entraîner au bout de la nuit. Très vite, nous dansons le kazatchok² sur la piste, sous les regards ahuris des locaux qui ne tardèrent pas à nous rejoindre.

Ainsi, voilà. Les cinq minutes durèrent des heures, une chicha et un magnum de vodka. Nous étions de nouveau des ados à leur première boum, dans la salle des fêtes du village.

Mes pensées vont à Matthieu qui démarrait un trekking de plusieurs jours, aux aurores… Et à Marta qui dégobilla ses tripes sans retenue et sans gloire toute la nuit.

¹ Skazka signifie « conte de fée en russe »

² Le kazachok est une danse folklorique russe dans laquelle l’interprète exécute des hauts coups de pied d’une position accroupie

Laisser un petit mot !

Scroll to top
error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :