Visiter Jeti-Ögüz sans se faire bridenapper

jeti-oguz-kirghizistan

Kirghizistan

Jeti-Ögüz

Jeti-Ögüz est une vallée de légendes qui abrite de nombreuses chutes d’eau, de sources géo-thermales et des gorges impressionnantes. Ces géants écarlates qui surgissent à l’horizon, ces grandes masses herbeuses et ces fermes endormies offrent une esthétique sublime.

jeti-oguz-kirghizistan
jeti-oguz-kirghizistan

ARTICLE

Sommaire

5 heures de route nous sépare de Karakol. Nous quittons la capitale aux aurores ; j’observe le paysage à travers la vitre du marshrutka. Les vibrations du véhicule, le brouhaha ambiant, la voix de Marta au téléphone sont bien loin. Je suis ici et ailleurs, immergée dans le tableau kirghize, à l’esthétique impeccable, et ressens déjà la joie que me procure la route.

Nous sympathisons avec la fillette assise à côté. Marta lui prête ses écouteurs : elle agite sa poupée au rythme des Backstreet Boys. Sa grand-mère chancelle puis s’endort sur son siège, bercée par les à-coups de la navette.

karakol-kirghizistan
L'église de la Trinité, symbole de la communauté russe

Kirghizistan

Karakol

Nous arrivons en fin de journée, et nom d’un fion, je ne sens plus mon arrière-train. Quelques reliquats de lumière révèlent la beauté des « Alpes kirghizes » à l’horizon. Construite au pied des Monts Célestes, Karakol est la base la plus prisée de trekking et d’alpinisme : elle est le parfait point de départ pour parcourir les vallées et glaciers environnants à pied ou à cheval.

karakol-kirghizistan

Nous filons aussitôt vers le CBT¹ pour booker une excursion. Le guide nous scrute avec amusement : « Dites-moi que vous avez des vêtements plus chauds ». Négatif, Billy Bob. Nous vouloir faire ascension d’Ala Kol ! Nous être Jean-Batman !

Il faut savoir que la moitié de nos neurones ont trouvé la mort lors d’une escale au Kochevnik Café suite à la dégustation fortuite d’à peu près tous les cocktails de la carte. Une sombre histoire. Ainsi, « 3 560 mètres d’altitude » n’a pas mis notre instinct de survie en alerte, au contraire, nous répondons plein d’audace : « easy peasy ».

J’ajoute également qu’Ala Kol n’était pas sur notre bucketlist mais nous avons fini par le planifier dans notre itinéraire car « passer à côté serait vraiment dommage ». Ce qui est vraiment dommage c’est d’avoir écouté Marta et son idée de merde de caniche.

Aidar, notre guide, nous propose de démarrer la randonnée la semaine suivante car une tempête de type létale est en train de se lever et risque d’abréger nos ardeurs. « Et faites un tour aux bazars pour vous équiper ! » a-t-il renchérit, comme s’il sous-entendait que nos Vans étaient peu appropriés pour de l’alpinisme sur terrain enneigé… Quel curieux personnage.

karakol-kirghizistan

Des couleurs vives et des atmosphères douces de villages endormis...

Il vous faut flâner dans la ville, au fil des ruelles et des façades colorées sur fond alpin. Karakol est un village rural au charme colonial désuet qui dégage une (in)quiétude saisissante. Maisons basses, murs de crépis défraîchis, arches et poutres en bois abîmé par le temps accentuent l’atmosphère de petite ville russe du XIXe siècle. Lorsque la pluie s’abat, la ville est plongée dans une aura mystique avec ses bâtiments vétustes, ses rues désertes, ses murs effondrés, ses fenêtres donnant sur une cour abandonnée, ses magasins fermés et les gouttes qui s’écrasent de plus bel sur ses toits en tôle dans un écho fracassant.

karakol-kirghizistan

Kirghizistan

Où dormir ?

Meeting Point

84 Jusaev St | Karasaev St.Karakol 722200

Ma note :
3.5/5

Il y a peu d’auberge à Karakol, heureusement, l’une d’entre elle peut au moins se targuer d’être très hospitalière. Seul bémol : victime de son succès, les dortoirs comportent une quinzaine de lits, et donc, une quinzaine de bruyants mangemorts n’ayant pas les mêmes notions de savoir-vivre ensemble. Par exemple, jouer de la guitare à minuit, c’est passible d’un coup de tête dans le sternum.

Kirghizistan

Vers Jeti-Ögüz

Puisque nous étions privées de randonnée équestre avant trois jours, nous décidons de combler ceux-ci en visitant les alentours…

À l’instar de notre bon sens, le marshrutka vers Jeti-Ögüz demeurait introuvable, ce jour-là (normal, il n’existe pas). Nous décidons alors de noyer notre chagrin dans la nourriture. Malgré le physique disgracieux du restaurant, nous prenons place dans un boui-boui où, une fois de plus, tous les yeux se braquent sur nous. 

Au fond, deux types nous invitent à leur table. « Je suis Tima et lui, Johnny », qu’il dit. Nous palabrons via Google Traduction quand les deux gaillards ascendant forceur se portèrent garants pour nous faire visiter la « Vallée des 7 taureaux ».

karakol-kirghizistan

Nous embarquons avec eux. L’appel de l’aventure est plus forte que de s’imaginer enterrées dans un champ. Toutefois, nous les prions de ne pas nous kidnapper lorsque Tima, me demande si je suis mariée. Hélas, le « bridenapping » existe encore au Kirghizistan, et je savais que je ne pourrai guère compter sur mon pays en déficit public pour me tirer de là.

jeti-oguz-kirghizistan

Un nouvel individu de type mâle a rejoint la partie. Marta et moi faisons donc un récap’ de nos objets contondants pendant que le trio se pinte la tronche au volant sur de la techno kirghize. Kamoulox. Ils semblent enjoués à l’idée de nous faire découvrir leur terre : « Regarde, là c’est chez moi, là c’est la frontière avec le Kazakhstan et là c’est un aigle ».

Finalement, le banquier, le fermier et le policier étaient comme nous : curieux.

À mon retour, j’ai eu droit aux sermons de mes proches. Pourquoi les a-on suivi ? Je prenais alors conscience : 2 femmes et 3 hommes roulant vers l’inconnu… une situation délicate.

En voyage, si je peux découvrir le pays en me passant d’un guide ou d’un Lonely Planet, je n’hésite pas une seule seconde. Heureusement, cette décision no brain et risquée ne nous a porté aucun préjudice.

Développer son intuition

Lorsque vous voyagez seul, vous vous retrouvez dans un environnement neuf, propice au lâcher prise. Hors des normes et du temps, vous apprenez à vivre l’instant. Ces conditions aident à développer votre intuition. Votre boussole intérieure.

Cette petite voix qui vous guide vers les bons choix. (En revanche, si elle vous parle en latin, vous oblige à twerker et à descendre les escalier à quatre pattes, consultez immédiatement). Parfois, elle va à l’encontre de la raison. Elle se manifeste alors par une sensation de malaise ou une gêne que je n’ai pas ressenti en leur présence. Pari risqué, me direz-vous. Pour ma part, elle m’a permis de vivre une belle journée, faire de jolies rencontres, et plus globalement, l’intuition m’aide à rester en phase avec moi-même dans mes choix de vie.

Kirghizistan

La Vallée des Sept Taureaux

jeti-oguz-kirghizistan

Légende

Se rendre à Jeti-Ogüz en prenant le risque de se faire bridenapper comme dans la légende, c’est quand même un comble.

Deux puissants souverains Khans² prospéraient dans cette région montagneuse. L’un d’eux s’éprit de la femme du clan voisin, et s’en empara. Les deux tribus se livrèrent une guerre sans merci, jusqu’à ce que le roi voleur rusa pour y mettre fin.

Sa femme, il la lui rendra… Mais lui, la possèderait à jamais.

En guise de pardon, le ravisseur organisa un festin dans une vallée où tous fut convié.

Sept taureaux furent sacrifiés pour le banquet. Lorsque le dernier fut tué, le roi voleur planta sa dague dans le cœur de sa bien-aimée. De la blessure, jaillit des torrents de sang qui ruisselèrent de la montagne, empoisonnant les sources d’eau alentours et même les invités.

C’est ainsi que naquit Jeti-Ögüz, où l’on trouve une formation rocheuse de couleur rouge, en forme de cœur brisé, et sept autres gisant à ses côtés.

jeti-oguz-kirghizistan
jeti-oguz-kirghizistan
jeti-oguz-kirghizistan

Jeti-Ögüz est une vallée de légendes qui abrite de nombreuses chutes d’eau, de sources géo-thermales et des gorges impressionnantes. Ces géants écarlates qui surgissent à l’horizon, ces grandes masses herbeuses et ces fermes endormies offrent une esthétique sublime. Les chevaux se repaissent sous les pins, beau jeu de lumières zénithales. L’appel à la prière de la mosquée retentit, tandis que nous flânons dans le village ; les regards sont rieurs, mais les ruraux restent discrets, notre présence les intimide.

jeti-oguz-kirghizistan

Tima sort un fusil de son coffre, mais toujours rien qui puisse m’effrayer. (Si l’un de vous retrouve ma raison, veuillez me le restituer). Les garçons se mettent à tirer sur des bouteilles qu’ils ont disposé plus loin. Entre nous, je préfère le molkky.

Le trio nous emmène pique-niquer au pied des montagnes. On se croirait en Norvège, c’est magnifique. Le poulet crépite au-dessus du foyer, nous nous installons en cercle en écoutant les bruits de la nature.

¹ CBT : Community Base Tourism

² Khan : Titre que prenaient les souverains mongols

Laisser un petit mot !

Scroll to top
error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :