Week-end à Londres : conseils et bons spots

londres-rockbeergasoline

ARTICLE

Sommaire

Paris — Luton

C’est bien connu : « Au mois de mai, pose tes RTT ! » Nous avons profité des ponts et autres viaducs pour nous envoler vers la ville-monde, pour un chouette week-end sans Londres d’un doute (j’aime l’humour) 🤭 

Londres fut une première pour moi, et d’après mes calculs scientifiques (oui), je ne verrai pas un dixième de ce que j’avais prévu ! Après avoir ravalé mes larmes et vendu les dents en or de ma grand-mère, direction Luton, l’aéroport-fort-fort-lointaine où l’on atterrit lorsque l’on est un sale pauvre.

Douane

Hadrien, qui souffre d’un balécouillisme latent, s’est pointé devant le type le plus affable et le plus moustachu de la douane anglaise. Sachez que : « un chien a mâchouillé ma carte d’identité » n’est pas une excuse valable et que l’on a frôlé un retour illico macias à nos frais. Fort heureusement, madame-sa-supérieure a mis fin à son numéro de guerrier deux armes, deux mains. Le week-end est sauf, et moi j’aimerai bien démarrer mes vacances sans pic d’adrénaline pour une fois 😨

Rejoindre Londres en bus

Plus d’une heure en bus nous sépare de Baker Street Station, au centre de Londres (la prochaine fois, nous ferons autrement pour optimiser notre temps sur place). Par ailleurs, réservez votre billet sur le site en amont, pour éviter de payer le prix fort.

Plus rapide et plus onéreux, des trains LLA partent de l’aéroport de Luton toutes les dix minutes, et rejoignent St Pancreas (zone 1) en une demi-heure. Il faudra prendre une navette qui vous conduira jusqu’à la station de départ.

« When you want to dormir but les effluves des toilettes viennent te chatouiller les narines durant tout le fucking trajet » serait un juste aperçu de cette heure de bus placée à 7 sur l’échelle des trucs dégueulasses. Un conseil Billy Bob, va falloir distribuer des coups de tête pour avoir les meilleures places (comprendre : surtout PAS à l’arrière).

Prendre le tube

tube-londres-rockbeergasoline

Oyster Card

Votre premier achat sera une Oyster Card. Un indispensable pour explorer Londres tranquille pinard

  • Elle coûte £5 (caution remboursable) et vous servira dans les métros et les bus de la ville.
  • Plaisir compte double : Si vous effectuez plusieurs voyages dans la même journée, l’Oyster Card s’adapte au tarif le plus avantageux pour vous.
  • L’argent placé sur l’Oyster Card peut être utilisé sans limite de temps : ainsi, vous pouvez la conserver, l’encadrer, ou l’offrir à votre mère, mais le mieux c’est de la réutiliser lors d’un prochain voyage 😉
  • Elle n’est pas nominative, vous pouvez donc la prêter à vos proches contre un rein en bonne santé.

Vous pouvez recharger votre carte à volonté et également être remboursé jusqu’à £10 + votre acompte en fin de séjour. 

Night Tube

Et comme la vie – londonienne – est bien faite, cinq lignes de métro proposent un service de nuit et fonctionnent ainsi 24h/24. Le « Night Tube » est en service les vendredis et samedis et passe toutes les dix minutes !

Vous pouvez également utiliser votre carte bancaire en paiement sans contact dans le métro, tram ou dans les bus. Ça fonctionne comme une Oyster Card, avec un système de plafond quotidien. Toutefois, je ne conseille cette option que si vous possédez une carte qui ne prévoit aucun frais bancaires hors zone euro.

coup de coeur

Soho

Soho est célèbre pour sa vie nocturne tapageuse, sa communauté LGBT et ses sex shop bardés de néons. Mais  plus que tout, ce quartier historique recèle de bonnes adresses et c’est pour ces raisons que nous avions décidé de nous y établir les premiers jours. 

SoHostel

Ma note :
1/5

Nous arrivons à SoHostel, une auberge de jeunesse située dans le coeur battant de Soho. Bien que Londres ne soit plus sur le podium des villes-les-plus-chères-sa-race-au-monde, elle en a encore pour notre porte-monnaie. Cette auberge de jeunesse en témoigne : comptez £90 la nuit en chambre privative. Pas de panique ! Les bruits de pas-chidermes dans les couloirs et le brossage de chicos du voisin sont compris dans le forfait. À la fin du séjour, fakir, vous serez… L’épaisseur du matelas vous aura appris qu’il manque trois lattes, et qu’une feuille Canson, c’est bien. Mais un mur, c’est mieux !

Je vous offre 23€ en guise de cadeau de bienvenue sur airbnb soit l’équivalent de vingt-trois baguettes de pain ! Incrédibeul, n’est-ce pas ? Pour d’autres types de  logement low-cost, il y a Easyhotel (une filiale de Easyjet) et Hostelworld, ma valeur sûre.

bonnes adresses

Londres

Nous ne disposions que de deux jours sur place, avant de virer à Nottingham. Aussi, envisager ce court séjour sans un minimum de bonnes adresses à cocher sur une liste était tout bonnement impensable !

Big Ben, Buckingham Palace, Westminster, ou encore le Tower Bridge… ces lieux, bien qu’emblématiques, n’étaient pas au programme. J’avais envie d’aller plus loin dans l’exploration de la ville.

Primark

14-28 Oxford St, Fitzrovia, London W1D 1AU

Bien que l’enseigne ait débarqué en France, elle n’est pas accessible à tous. Primark, c’est le genre d’endroit où l’on vient juste « pour jeter un œil » et où l’on repart les bras chargés de fringues… fabriqués par des pauvres gosses 😯

Paperchase

14-28 Oxford St, Fitzrovia, London W1D 1AU

Paperchase propose un bon millier de cartes, de stylos, de cahiers, de gadgets et de carnets archi stylés qui émoustilleront les bullet-journaleux. Désormais, il est possible de commander en ligne.

visite

Covent Garden

Le jardin du couvent ou le “Covent Garden” était le potager de l’abbaye de Westminster. Aujourd’hui, c’est l’un des spots les plus populaires pour faire du shopping à Londres. Une structure de verre abrite de nombreuses boutiques, des cafés et un marché de l’artisanat. Autour, il y a notamment le National Gallery pour y admirer tableaux de Léonard de Vinci, Van Gogh ou encore Monet. GRATOS.

apple-market-londres-rockbeergasoline
londres-rockbeergasoline
londres-rockbeergasoline
moomin-shop-londres-rockbeergasoline

Harry Potter Shop

at Platform 9 3/4, King’s Cross Station

Si vous n’avez pas le temps de passer dans les studio de la Warner, un petit saut au Harry Potter Shop saura vous combler ! Mon avis est loin d’être objectif puisque je suis une fan inconditionnelle de la saga ❤️ et cette visite a été un désastre pour mon porte-monnaie.

The Moomin Shop

43 Covent Garden Market

La famille Moomin vit dans une maison de la Vallée des Moumines, dans les forêts Finlandaises. Mais vous pouvez les croiser si vous poussez la porte bleue de la boutique de Covent Garden, le Moomin Shop, qui est à l’effigie des petits trolls de Tove Jansson. Plonger dans cet univers est un aller-simple vers l’enfance !

Shake Shack

1 Cambridge CircusLondres WC2H 8PA

shake-shack-londres-rockbeergasoline

Je bavais depuis des lustres devant leurs burgers, dont le végétarien avec son fameux Portobello frit au coeur coulant de fromage. Ce qui fait la diff’ : du bœuf angus, sans hormone, ni antibiotique a.k.a une des meilleures races bovines Britanniques nourries aux  pâturages écossais, du pain brioché moelli-moelleux et des frites au cheddar à tomber… Sans suspense, Shake Shack entre d’emblée dans mon top junkfood ❤️ Il me tarde qu’il débarque en France.

The Harp

1 Cambridge CircusLondres WC2H 8PA

londres-rockbeergasoline

Élu Pub of the Year 2011 par CAMRA, The Harp est tout ce qu’il y a de plus authentique : un pub victorien fréquenté essentiellement par des locaux ; parfait pour boire d’excellentes IPA en pression, suivi d’une palanqué de cidres ! Le choix est dense, mais le serveur trop kiki vous fera goûter les différentes bières. L’intérieur est très cosy, avec quelques tabourets et un superbe salon à l’étage.

Ce que nous avions très vite remarqué à Londres, c’est que les pubs débordent dès 19h, d’une clientèle de tout âge. De plus, il est commun de sortir avec sa pintasse et de la siroter à l’extérieur. Nous on aime l’esprit !

londres-rockbeergasoline

visite

Chinatown

china-town-londres-rockbeergasoline

Comme beaucoup de grandes villes dans le monde, Londres possède son propre « quartier chinois » où, à l’échelle de quelques rues, on trouve une multitude d’adresses servant des mets asiatiques. Personnellement, j’ai été déçue par la pléthore d’usine à touristes et leurs menus à rallonge… Après avoir tourné dans le quartier, j’ai finalement jeté mon dévolu sur Jen Cafe, un petit boui-boui qui propose une cuisine authentique « comme au pays ».

Poppies

On y va pour l’ambiance rétro formidable, le concert de blues le samedi soir et le fish and chips, bien sûr.

Jen Cafe

4-8 Newport PlaceLondres WC2H 7JP

Un cadre qui ne paye pas de mine mais qui m’a de suite transporté en Chine! Ici, on vient pour les dumplings faits-maison. Une dame s’attelle à la confection des raviolis sous nos yeux, avant que ces derniers soient pochés ou frits à la demande. Comptez seulement 5£ pour une assiette très copieuse !

Laisser un petit mot !

Scroll to top
error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :