Budgéter un tour d’Asie

négocier en Chine

ARTICLE

Sommaire

Asie

Combien coûte un tour d'Asie ?

Abordons d’emblée le sujet qui fâche : celui du prix d’un voyage de cet ampleur.

asie

C’est probablement LA question que tout le monde me pose. Difficile d’y apporter une réponse claire car il existe autant de budgets que de voyageurs. Tout dépend de votre façon de vadrouiller.

Depuis mes premiers road trip, j’ai pris l’habitude de troquer mon confort – sans pour autant renoncer  à ma sécurité et aux draps propres. Je crois que cela me donne le droit à  l’étiquette de « backpackeuse » 🤔

Le constat est sans appel : je ne me suis jamais autant amusée qu’en choisissant l’option la plus éloignée de mon confort. En plus, ce mode de voyage permet de faire de sacré économies !

📌 Je séjourne très peu dans les hôtels et ne jure que sur l’hospitalité des auberges de jeunesse ou d’une toile de tente quand c’est possible, couplé à quelques nuits en bus ou en train.

📌 Je favorise les transports locaux en évitant au maximum les vols intérieurs. J’ai fait une croix sur les trajets en première classe.

📌 J’adore la cuisine de rue, trouver des boui-boui et me perdre dans les rayons des supermarchés locaux. Vous ne me trouverez jamais devant un menu western style d’un restaurant.

Asie

Établir un budget

Pour commencer, il faut décomposer ses dépenses. Puis on ajoute 10% de marge de sécurité pour les extras, les imprévus et l’on obtient ainsi une bonne estimation. Les dépenses sur place représentent la plus grosse partie du budget lors d’un long voyage. Viennent ensuite les billets d’avion. Le reste des dépenses est principalement composé de l’équipement, de l’assurance, des visas et des vaccins.

asia

Durée du voyage

Sans surprise, c’est le facteur qui a le plus d’influence sur le budget total. Les coûts variables (billets d’avion, transports locaux, hébergement, nourriture…) sont proportionnels à la durée du voyage.

Rythme

Il ne faut pas être trop gourmand quant à votre itinéraire. Inutile de faire un concours de trouduc en cochant le plus de pays sur votre carte du monde à gratter. Laissez la boulimie de consommation aux influenceurs 🙃

Le « slow travel » ou « slow tourisme » c’est l’art de voyager de manière moins rapide et consumériste. Cette fois, vous disposez bien plus que vos 5 semaines de congés annuels ; prenez donc le temps de savourer les lieux et de vous imprégner d’autres coutumes. C’est le moment de marquer une pause dans nos vies  effrénées, et c’est un luxe !

Coût de la vie

En Chine, quand le budget moyen est de 35€ par jour et par personne ; elle ne s’élève qu’à 21 € au Vietnam.

Les budgets par pays comprennent tous les coûts sur place :

  • Hébergement
  • Nourriture
  • Sorties
  • Transports locaux
  • Activités/visites
  • Shopping

Partir à plusieurs

Voyager à plusieurs permet de diviser vos coûts de manière considérable : les chambres, les taxis, les guides de randonnée… Lorsque je partais en solo, j’ai souvent partagé ma chambre avec mes potes de voyage et divisé le prix des locations de moto par deux 🛵

budget

Avant le départ

Passeport

Billets d'avion

Voyager en low cost, comparer les prix sur Skyscanner pour dénicher les tarifs les plus avantageux, activer les alertes pour rester informée de l’évolution des prix… tel est mon quotidien 😊

Pour acheter vos billets d’avion, trois options s’offrent à vous :

Cette solution à l’avantage d’offrir une grande flexibilité. En revanche, elle nécessite plus d’organisation pendant le voyage. En effet, il vous faudra acheter vos billets suffisamment à l’avance pour éviter de les payer au prix fort.

Quelques agences de voyage  proposent des billets tour d’Asie. Le principe est simple : vous achetez vos billets en une fois, les dates sont  modifiables gratuitement, mais pas les destinations.

Chaque alliance propose sa propre gamme de billets tour d’Asie. Leurs prix varient en fonction du nombre de pays visités ou du nombre miles parcourus.

Certaines agences de voyage sont spécialisées dans les billets sur-mesure. Elles peuvent vous conseiller dans l’optimisation de votre itinéraire pour faire baisser le prix de vos billets ou ajouter des destinations suplémentaire à moindre frais.

Assurance voyage

Il est primordial de partir assuré, c’est même un pré-requis pour entrer dans certains pays. Les offres varient beaucoup, j’y consacrerai un article complet pour vous aiguiller. Selon les prestations, une assurance voyage peut coûter  entre 300€ à 2000€ l’année. Un budget non négligeable, mais qui peut vous éviter une addition très salée en cas de décès intempestif de votre part.

Vaccins

Le gouffre financier se creuse lorsque l’on entame sa batterie de vaccins. Nombreux sont les Jean-Batman qui partent sans la moindre piquouse, tandis que d’autres s’immunisent contre des maladies qui n’existent même pas sur terre… Je prévois un article complet sur la question. Mais à titre d’exemple : comptez 45€ pour la fièvre jaune, 100€ pour l’encéphalite japonaise ou 40€ pour la rage.

Equipement

Je suis plutôt faiblarde lorsqu’il s’agit de matériel photo. Mais plutôt que de me ruer sur le dernier Mavic Pro, je privilégie la seconde main. Cette astuce-de-fumeur-de-joints-éco-responsables est évidemment valable pour tout type d’équipement : camping, trekking, aqua-poning…

Un conseil : n’achetez seulement que ce dont vous ne trouverez pas ailleurs ! Par exemple, le matériel de trekking est bien moins cher en Asie. Idem, ne vous encombrez pas avec votre garde-robe quand vous pouvez trouver le nécessaire (t-shirt, maillots de bain, sandales…) sur place.

Visas

Pour entrer dans certains pays, vous devrez payer un visa. Les e-visas sont moins chers que les formats classiques et votre banquier vous remerciera.

budget

Pendant le voyage

De manière générale, le budget sur place se répartit à peu près à parts égales entre : l’hébergement, la nourriture, les transports locaux, les visites et les activités. Cette répartition varie selon les pays.

rickshaw

Hébergement

Auberges de jeunesse, bungalows ou guesthouses sont les options vers lesquelles je me tournerai en Asie. Quand vous voyagez en basse saison, les logements sont peu remplis ; il est possible d’obtenir une réduction en négociant à base de Pépito sous le manteau.

Par ailleurs, je vous recommande de réserver sur place; les plateformes telles que Booking prélèvent une commission qui s’ajoute à votre note.

Il existe d’autres types de logement moins conventionnels :

L’intérêt est de rencontrer des locaux, mais il permet aussi de se loger gratuitement

Via des sites comme Wwoof, HelpX ou Workaway, vous pouvez travailler bénévolement avec une communauté locale en étant  logé et nourri.

En Asie, beaucoup de bus sont équipés de sièges inclinables permettant de dormir lors des trajets de nuit, ce qui vous permettra d’économiser une nuit d’hôtel.

Transports locaux

Il s’agit du poste de dépense qui est souvent sous-estimé. Privilégiez les transports collectifs : trains, bus, autocars, covoiturage. Les bus locaux sont moins chers et plus authentiques que les cars pour touristes.

Et pour filer un coup de pouce à notre planète, optez pour un trajet en tuk-tuk, en rickshaw ou en vélo ! En vous renseignant un peu, vous connaîtrez facilement  le « vrai tarif » d’une course. De plus, l’expérience est mémorable 😊

Frais bancaires

À chaque fois que vous utilisez votre carte bancaire en dehors de la zone euro, votre banquier pleure. Si vous êtes dans une banque traditionnelle, ces frais peuvent aller jusqu’à 500 € sur une année de voyage. Soit 71 menus kebab 😱

Il est donc intéressant d’ouvrir un compte dans une banque en ligne ou une banque mobile. Certaines banques, comme N26, proposent des offres sans frais sur les retraits à l’étranger. J’écrirai un article détaillé à ce sujet. 

Repas

Dans beaucoup de pays asiatiques, il n’est pas nécessaire de se rendre dans un restaurant pour bien manger. La street food locale ou les marchés proposent pléthores de petits plats authentiques et fraîchement préparés, et qui ne sont pas adaptés aux palais occidentaux.

Sorties

Après un verre ou douze, la notion du budget est quelque peu noyée dans votre Mai Thai. Pour ma part, je ne suis pas prête à rayer les apéros de ma liste, c’est contre ma religion ! 🍻

Visites et activités

Sitôt arrivé, votre auberge vous inonde de flyers proposant des activités en partenariat avec des agences locales.

MAIS si vous fouillez un peu, il est possible d’organiser une visite d’un monument, une randonnée ou de profiter de toutes sortes d’attractions touristiques… sans intermédiaire. Ne vous démontez pas face au « marketing de la peur » qui consiste à vous décourager, en vous persuadant qu’il est compliqué – voire impossible – de vous y rendre par vos propres moyens.

Autres dépenses

  • Les lessives
  • Une nuit dans une chambre un peu plus luxueuse
  • L’achat de souvenirs et de cadeaux
  • L’envoi de colis vers l’Europe
  • Les frais de téléphone ou Internet
  • Le rachat ou la réparation d’équipement en cas de vol, de perte ou de casse.
  • Les arnaques
  • Les frais médicaux en cas d’accident ou de maladie (remboursés ensuite par votre assurance voyage)

budget

Dépenses satellites

On les oublie, mais eux, jamais 😭 Je parle évidemment des frais annexes qui consument toutes vos économies, même en votre absence !

Si vous êtes propriétaire, vous devrez payer la taxe foncière tous les ans. La date limite de paiement est en général fin octobre. Pour être tranquille, optez également pour la mensualisation.

Si vous conservez votre logement pendant votre voyage, il vous faudra continuer à payer votre assurance habitation.

Votre titine doit rester assurée, c’est la loi. Il vous faut donc contacter votre assurance pour passer à la formule la moins chère. 

Il existe une solution pour ne pas payer d’assurance en votre absence : mettre votre véhicule hors d’état de nuire ou de circuler (ses roues ne doivent plus toucher le sol et la batterie et le carburant doivent être retirés).

Un crédit jusqu’en 2034, se poursuit jusqu’en 2034. Si votre contrat le permet, vous pouvez cependant demander de suspendre le remboursement de votre crédit pendant la durée de votre voyage.

Loin des yeux, loin du coeur ? QUE NENNI, vieille ganache. Même si vous êtes à l’étranger, votre résidence fiscale reste la France. 

Astuce de filou : avec le prélèvement à la source, il est plus intéressant fiscalement de partir en tour du monde en milieu d’année. Vous ne serez alors imposé que sur une demi-année de revenus avant le voyage et une demi-année après le voyage, au lieu d’une année complète. Le barème étant progressif, vous serez donc imposé à un taux moins élevé.

Je vous conseille d’ouvrir des comptes dans des banques mobiles ou en ligne et de fermer le compte de votre banque traditionnelle pour limiter les frais. Les comptes qui permettent de retirer sans frais à l’étranger comme N26 Black, coûtent quelques euros par mois.

Si vous avez quitté votre logement et que vous ne connaissez personne qui puisse stocker vos meubles, vous pouvez les entreposer dans un garde-meuble. Pour limiter les frais, pensez aux plateforme de co-stockage entre particuliers, moins chères que les services de self-stockage traditionnels.

Quand on voyage, il est parfois bien utile de garder un petit forfait de téléphone qui fonctionne à l’international pour pouvoir recevoir des appels et les codes validation de votre banque par texto.

Garder une mutuelle n’est pas indispensable pendant un tour du monde. Cependant, quelques voyageurs font le choix d’en garder une pour être sûr que leurs frais médicaux en France soient couverts à 100 % en cas de rapatriement.

Budget retour

négocier en Chine

Délaissé par la majorité des voyageurs au long cours, il est pourtant recommandé de mettre des sous de côté pour gérer son retour. Difficile de tabler sur une somme précise, toutefois, épargner un petit pécule est une bonne garantie pour se laisser le temps d’atterrir et de retrouver un travail. 

Laisser un petit mot !

Scroll to top
error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :