suivez l’aventure

Chengdu : Des pandas et des malls géants

Sichuan

Chengdu

J’ai passé 4 jours à Chengdu, capitale du Sichuan en plein boom économique, à la rencontre de sa gastronomie chère à mon coeur, sa vie nocturne et ses pandas géants !

Chengdu by Night
Chengdu-hotpot-chine-rockbeergasoline

ARTICLE

Sommaire

À VOIR

Panda géant

Le Centre de recherche et d’élevage de pandas géants est un arrêt obligatoire si vous séjournez à Chengdu.

Le Centre de recherche et d'élevage

C’est dans les montagnes environnantes que se trouvent la plupart des 1600 pandas encore sauvages sur la planète. Pour les observer, nous nous rendons au Centre de recherche et d’élevage du panda géant de Chengdu, qui œuvre à leur préservation. Fondé en 1987, il abritait alors six pandas, et en compte plus d’une centaine, aujourd’hui. Les enclos sont vastes et bien entretenus et ne renvoient  pas à cette image sordide que peut avoir un zoo.

La Chine poursuit aujourd’hui ses efforts en transformant les terres agricoles en zones forestières. Les pandas géants sont élevés en captivité pour favoriser leur reproduction puis réintroduits dans la nature. 

insolite

Faire du bénévolat avec les pandas

No.1375 Xiongmao Avenue the Outside Northern Third Ring Road

Ma note :
5/5

La base de pandas géants de Chengdu propose des programmes de bénévolat permettant aux volontaires de participer à la vie du centre et leur donne le privilège d’approcher de près les pandas. Les bénévoles devront s’activer pour le nettoyage des cages, la préparation des repas ou l’aménagement des enclos. Le centre dessert des diplômes à la fin du programme 🙂

Réserve de panda
Réserve de panda
Réserve de panda de Chengdu

Visiter la réserve

Réveil aux aurores pour visiter cette fameuse réserve, à bon escient, car c’est le premier jour de la Golden Week, autrement dit : l’Enfer sur Terre. Nous déambulons toute la matinée dans un immense parc boisé. L’idéal est d’arriver sur place très tôt, entre 8h et 9h : il y a alors peu de monde, et les pandas vaquent à leurs activités favorites à savoir : manger et se reposer (définitivement, mon animal totem). Passé ce créneau, les pandas feront la sieste et les bus touristiques débarqueront dans le parc. Si vous n’aviez pas eu le temps d’atteindre les sorties, dites à vos proches que vous les aimez ; c’en est fini de vous. 

Durant ce créneau, nous en profitons pour prendre un café et visiter les dernières parties telles que le musée qui abrite des spécimens et des fossiles de pandas géants, ou la nursery où l’on peut en apprendre davantage sur ces ours noir et blanc.

chine

Golden Week

Les chinois l’attendent avec impatience, et pour cause: ce sont les dernières vacances de l’année avant le nouvel an. Une semaine de vacances nationale célébrant la création de la République Populaire de Chine.

Fuyez, pauvres fous !

Vous constaterez un mouvement de population hors norme, des réseaux de transport saturés, des heures d’attente au moindre guichet et des marées humaines sur tous les sites touristiques. De plus, les prix des transports et des logements s’envolent à cette époque de l’année. 

Moi qui n’avais JAMAIS ressenti un seul sentiment d’oppression liée à la foule depuis mon arrivée, je n’étais pas préparée à ce tsunami humain. Rappelez-vous, la semaine passée, l’amour du risque m’avait poussé à prendre une décision d’ultra noob : annuler toutes mes réservations. Résultat : j’ai failli rester coincée à Chengdu, la quasi totalité des billets étant épuisé. J’ai dû me résigner à vendre un rein 😭

insolite

La vie nocturne à Chengdu

Chengdu by Night

Ce soir-là, nous rejoignons des amis de Joris pour dîner à l’occidental. L’appel du burger, voyez-vous. Ces derniers décident de nous présenter « l’âme de Chengdu » au travers de sa vie nocturne. Direction, la rue de la soif.

Jialebi Area

Précédemment, je vous parlais de Chengdu et ses deux facettes ; elles m’ont été confirmées durant cette soirée. Nous sommes à Jialebi Area, où les bars et boîtes de nuit sont omniprésents.

L’architecture prône l’allure de la Chine d’autrefois, bardé de néons. Chengdu brille de toute part et ne manque pas d’intérêts avec son ballet infernal de passants et de musique electro que l’on entend gronder à tous les coins de rue. 

Si j’avais su, j’aurais probablement passé mes dernières soirées à écumer les bars les plus sophistiqués du quartier qui sont envahis aussi bien par les locaux que les clients internationaux.

Bonnes adresses

Où boire un verre à Chengdu ?

Revolucion

No. 1801-1804 1/F, Building 2, No.1 Shuijing Street

Ma note :
4/5

Nous nous rendons au Revolucion, “the place to be” si j’en crois mes hôtes. Et c’est là que ça se corse, Billy Bob.  Moi qui pensais être venue aux côté de Justin – vous savez, « Justin Verre » – me voilà à trinquer sans jamais pouvoir reposer mon cocktail bien trop corsé. Kelsey m’apprend à jouer au Dudo, le jeu de dés très populaire de l’Empire du Milieu qui est, comme tout jeu d’alcool, un prétexte pour lever son verre ad vitam æternam.

Après un shot ou douze (ici, personne ne déroge au sacro-saint “GANBEI”), nous terminons sur la piste. L’ambiance est à son comble : perchés sur le comptoir, les barmans se déhanchent, les lampes balancent au plafond au rythme du dernier tube mixé par le DJ, des cercles se forment autour des breakdancers d’un soir, dont la performance déchaîne toute l’assemblée. 

Jellyfish Club

No. 201, Building 1, Lan Kwai Fong, Jin Jiang Distr.

Ma note :
4/5

Plus tard, je rencontre Yoni, le propriétaire du Jellyfish Club qui m’invite à y passer. C’est un bar à cocktails ouvert jusqu’à pas d’heure, qui attire des clients locaux et internationaux. Evidemment, j’embarque mes amis… que j’égare en cinq minutes. Mais en voyage, les amitiés peuvent se créer de la manière la plus impromptue qu’il soit. Ce soir-là, j’avais opté pour une technique pleine d’audace consistant à me rétamer sur une table de chinois, renverser la TO-TA-LI-TÉ de leurs bouteilles et me confondre en excuses. Plutôt que de me sermonner, ces derniers m’invitent à les rejoindre et à trinquer à l’anniversaire du type dont j’ai ruiné les conso. Une partie de Dudo plus tard, on finit par papoter en langage des signes, en morse, ou que sais-je. Je tente un “How old are you?”, il m’offre une tranche de pastèque en guise de réponse. J’ADORE CETTE SOIRÉE !

Je pars en quête des commodités, je finis au beau milieu d’une rue piétonne et me souviens alors que j’étais venue avec des Belges. Où sont-il ? Mais pas l’temps de niaiser, j’entends Beyoncé dans un club plus loin, et comme le hasard fait bien les choses, je tombe sur Joris, tout sourire. Chengdu n’aurait pas eu la même saveur si je n’avais pas expérimenté sa folie nocturne !

À VOIR

New Century Global Center

No.1700 Tian Fu Bei Da Dao, Chengdu

Ma note :
3.5/5

Et paf, la gueule de bois. Je prends conscience ce matin-là que j’étais désormais « trop-vieille-pour-ces-conneries » en enfilant mon froc au ralenti, dans la douleur et les larmes. Joris parvient à me traîner dehors pour visiter le Central Mall de Chengdu.

Artifices et consumérisme à la chinoise

Global Center Chengdu

Le New Century Global Center est le plus grand bâtiment au monde : 1,7 millions de mètres carré, 100 mètres de haut, 500 mètres de large. Ce monument de 18 étages offre : université, boutiques, restaurants, patinoire, complexes hôteliers, cinéma… et abrite également un parc aquatique sous les voûtes d’une armature métallique si haute qu’elle en devient un ciel artificiel. Dans un immense bassin, des vagues se succèdent pour pratiquer du rafting, surf et ski nautique, avant de s’échouer sur une plage de béton et de plantes luxuriantes. Un écran gigantesque surplombe la mer où sont projetées des vidéos des nageurs filmés en temps réel, des clips de C-Pop et des publicités. Les visiteurs en maillot de bain dégustent leur pizza, jus d’orange chaud et autres sorbets aux haricots rouges avachis dans leur bouée. Autour, des hôtels de luxe alignent les chambres avec vue sur l’océan. Un air de station balnéaire, pour un exotisme sous cloche.

La Silicon Valley chinoise

Voilà donc la “Silicon Valley” chinoise,  celle qui avance à pas de géant. J’oscille entre fascination et perplexité. J’ai l’impression d’être piégée dans le temple de la surconsommation. Nous nous perdons maintes fois dans cet édifice démesuré qui prévoit bientôt… une station de ski.

Global Center Chengdu

Sans foie, ni loi

Plus tard, nous rejoignons nos amis pour une soirée pépouze. Je n’avais prévu aucun débordement puisque j’ai un train à prendre le lendemain. À trois bières moins le quart, les bonnes résolutions finissent aux oubliettes… Direction le Commune, un bar à l’occidental.

Un jeu de carte usé par la vie et quelques défaites plus tard, j’engloutis des pintes de Cuba Libre cul sec, faute à pas de chance. Fichtre. Heureusement, je finis en bon état : j’ai pris de la bouteille, comme dirait l’autre.

En bref

Hébergement

On dort au Dorsett Grand Hotel, qui propose des suites luxueuses à des tarifs comparables aux chaînes hôtelières Françaises d'entrée de gamme.

Gastronomie

On goûte le hotpot sichuanais, le mapo tofu et les nouilles dan dan !

Activités

On visite le Centre de recherche et d'élevage de pandas. Puis, on conclut la journée devant un opéra sichuanais avant de trinquer à Jialebi Area.

Souvenirs

On ne repart pas sans son masque d'opéra, du thé au jasmin, du poivre du sichuan et autres condiments pour reproduire sa propre fondue !

Laisser un petit mot !

error: Content is protected !!